Rechercher
  • Hélène

J'ai été au pair en Angleterre

Mis à jour : févr. 4


Moi aussi avant d'être responsable de placements pour une agence au pair, j'ai été au pair. Etudiante en anglais dans une université parisienne, il fallait que je connaisse le pays dont j'apprenais la langue. Je vous parle d'une époque où internet n'existait pas, le téléphone portable non plus, bref la préhistoire pour certains... Parmi les annonces que je trouve sur les tableaux d'affichage de ma faculté je trouve les coordonnées d'une agence à Paris. Je décide de m'y rendre. 50 Francs l'inscription ! (7€) ça laisse rêveur... Ma première famille, située dans le Sussex est une famille d'origine américaine, 5 enfants, ma chambre est dans le grenier de leur maison on y accède par une échelle. Fantastique! La maman est à la maison le papa travaille à domicile, pourquoi ont-ils besoin de moi? Je comprends très vite pourtant que je dois faire les lits de toute la maisonnée tous les matins, secouer les draps examiner s'il y a des taches douteuses, faire tourner la machine, ramasser les slips du papa par terre, préparer les repas, faire les courses, changer la couche du petit dernier qui n'est toujours pas propre à 4 ans. A quelques mètres de là il y a une autre au pair, on fait connaissance très rapidement, j'apprends qu'elle suit des cours d'anglais, que sa famille lui a payé le permis de conduire, et qu'elle est l'au pair... du chat! Elle me fait découvrir la capitale, on rencontre d'autres au pairs et me confie que je suis la 5ème au pair de cette famille en un an! Je veux rentrer en France, j'ai le mal du pays au bout d'une semaine. Les souris, mes colocs, dévorent mes tablettes de chocolat noir, il fait froid, c'est humide...

Je rentre, j'appellerai l'agence une fois en France.. Ma deuxième famille (oui je veux vraiment connaitre l'Angleterre), toujours avec la même agence à Paris, habite à Bexhill on Sea. Cette fois-ci la maman, à peine plus âgée que moi, vient me chercher à l'aéroport, elle n'a pas le permis mais conduit sans aucun problème, ni pour les autres ni pour elle-même. Je dois prendre soin d'un bébé et d'un petit garçon de 6 ans, (insupportable enfant-roi qui rentre dans ma chambre lorsque je n'y suis pas pour casser mes poudriers et vider mes bouteilles de parfum), laisser ma chambre et dormir sur le canapé chaque fois que la belle-famille vient rendre visite, je dois faire la cuisine tous les jours midi et soir, je dois nettoyer, quand je demande à aller en cours "les cours mais pourquoi faire? pas pour les au pairs!!!" Le garçon et les parents m'appellent Au Pair. "Au Pair viens me lire une histoire !", "Au Pair c'est l'heure de m'amener à mon club" "Au pair pourquoi n'as tu pas encore préparé le repas?"je n'ai plus de prénom, je suis "Au Pair". La mère s'absente souvent de la maison, très prise par l'ouverture d'une boutique de fleurs séchees, "The Daisy Box". Il n'y a jamais de lait pour le bébé ni de petits pots alors je dois les acheter moi-même avec mon propre argent, évidemment je ne suis pas payée la maman juge que je suis nourrie et logée et que ça suffit. Et le jour où j'oublie de nettoyer la salle de bains elle hurle au point de me rendre sourde. Pour se venger, elle profite d'une de mes absences, monte dans ma chambre, s'empare de mes vêtements neufs et les donne à un organisme de charité proche de chez elle, je n'ai jamais pu les récupérer! Je reprends vite contact avec mes copines du Sussex, les week-ends on se retrouve à Victoria Station et on se balade dans Londres. Je pleure sans arrêt je ne veux pas rentrer à la maison en France et entendre de nouveau que je ne suis pas assez forte que je devrais rester qu'il n'y a rien de facile dans la vie etc... Les remontrances d'une famille en colère et déçue. Mes copines me parlent de Nina. Nina et son agence à Notting Hill. Mon agence française n'a pas de famille à me proposer, pourquoi ne pas essayer une agence sur place? Nina m'invite à lui rendre visite, on parle dans son salon, elle reçoit les au pairs chez elle. Nina est italienne, elle a épousé un anglais. Nina Hopkins. Nina parle français. Elle me demande si je dors bien, si je mange à ma faim, me dit que c'est important. Je repars de chez elle avec le dossier d'une famille à contacter à Londres (Nord de Londres), elle me demande de revenir la voir ou de lui téléphoner pour lui dire comment cela se passe pour moi, pour garder le contact. C'est une maman Nina, elle aime ce qu'elle fait, elle aime les jeunes Nina ne m'a pas demandé un centime Ce qui lui importait c'était mon bien-être. Ma troisième famille... Ils viennent me chercher à la gare, toute la famille est venue m'accueillir les deux petites filles dont je devrais m'occuper, le papa et la maman. La maman travaille mais a pris une journée de congés pour tout m'expliquer, me montrer l'école des enfants, ce que je devrais leur donner à manger tous les jours, elle cuisine je n'ai plus qu'à chauffer les plats, elle m'inscrit à l'école de langue paye les frais, m'ouvre un compte en banque, me présente sa soeur et tous les membres de leur grande famille, cousins, cousines, belle-famille. Les filles ( 6 et 4 ans) sont agréables, faciles, obéissantes et veulent parler français. Elles viennent dans ma chambre et on passe du temps sur mon lit je leur parle français et elles me répondent en anglais. Le samedi on cuisine avec la maman et on rit, j'ai encore le souvenir de nos fous rires dans la cuisine. On échange des recettes Elle me reprend quand je fais des fautes en anglais, supervise mes devoirs.

Les cousines de ma "host mum" viennent souvent me chercher on va aux concerts à Wembley, je découvre la vie londonnienne, les différentes communautés qui cohabitent, les quartiers, je découvre et je ne me lasse pas de cette ville..

Oubliées mes larmes à Victoria Station avec les copines de galère, le manque d'argent parce que je n'étais pas payée par mes deux premières familles !

Je ne veux plus rentrer en France, j'ai encore plein de choses à voir, plein de choses à vivre. Je cherche à rester je trouve un boulot ma host mum m'aide, mais ma famille me rappelle que je dois reprendre mes études ma gap year touche à sa fin. Et vous comment s'est passé votre séjour au pair?

#UK

832 vues

Au Pair Séjours

L'échange culturel à la portée de tous

Nos horaires :

Lundi, Mardi, Jeudi

de 9h00 à 18h00

Mercredi et Vendredi

de 9h00 à 12h00

  • Facebook
  • Twitter

Téléphone :

07.82.61.22.59